retour de transhumance – Courrier Liberté

De retour de transhumance, les moutons d’Olivier Pongan ont fait étape au Bois de Cessieu, à Saint Savin et à Saint Marcel Bel Accueil

Olivier Pongan, dit « Bibi », éatit parti de Saint Marcel Bel Accueil dans le courant du mois de mai avec ses moutons pour prendre ses quartiers d’été à la montagne. jeudi 16 Octobre le moment du retour avait sonné. Apres plus de quatre mois de transhumance estivale, le troupeau prenait le départ du col du Coq, dans le massif de la Chartreuse.
Composé de 400 brebis, agneaux et breliers, 12 chevres et un âne, le troupeau rejoignait la plaine en vue de l’hiver qui approche.
Comme chaque année, le retour du berger a fait se déplacer beaucoup de monde. Il faut dire qu’Olivier fait partie d’une grande famille de Saint Marcel Bel Accueil. C’est aussi un petit village où l’entraide et la solidarité signifient encore quelque chose. C’est pourquoi à l’annonce du retour d’Olivier, de son troupeau et de ses fidèles chiens « Benji », « Fortune », « Diva » et « Gamine », l’effervescence a gangée le Nord Isère.
Il faut dire que le berger met un point d’honneur à faire le retour à travers routes et sentiers !
Vendredi 24 Octobre, le berger et son troupeau se sont arrêtés au Bois de Cessieu où une véritable marèe humaine les attendait. Pour les derniers kilometres de son périple, Olivier était accompagné de membres de sa famille et d’amis.  Le dimanche c’est sur la commune de Saint Savin que le berger créait l’événement avant de conduire son troupeau jusqu’à la bergerie désormais construite sur la commune de Saint Marcel Bel Accueil.
C’est ce mardi 28 Octobre que s’est déroulée la dernière étape. Et là encore, il y avait du monde sur la place du village. Afin de poursuivre la fête, la famille et les proches amis de « Bibi » ont mis la main à la pâte pour préparer les diots et l’aligot.
Dès 17 heures Saint Marcel Bel Accueil s’animait. Ce fut la cohue au moment où le troupeau a pointé le bout de son nez emmené par les chiens. Les flashs ont crépité avant que les bêtes aillent paitre dans le pré du champ de foire, non loin du chapiteau qui s’apprétait à accueillir les gourmands, reunis sous le signe de la tradition et de l’amitié. Les festivités étaient ouvertes tandisque les chiens de berger continuaient à veiller sur le troupeau.
Une nouvelle fois cette animation festive et desormais bien inscrite au calendrier des manifestations annuelles et perennes a remporté un vif succès d’autant que la météo était de la partie.
Carole Muet
Courrier 31-10-14 Transhumance (Copier)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s